CORONARC-EN-CIEL #1 25/04/2020

CORONARC-EN-CIEL #1

Cette photo a été prise le 13 mars 2020. Peut-être est-ce la première photo de l'épidémie qui arrive au Luxembourg. Elle bouscule l'arc-en-ciel. Celui-ci tient bon, ses bases restent bien ancrées. Au moment de déclencher, je sais déjà, ...      

... je ressens, que ce moment de capture photographique est un signe, un instant fort.

Jamais auparavant je n'avais vu le vent, les nuages, emporter la lumière. Le soleil est puissant et maintient, il imprime sur la terre ce qui sera le début de la victoire.
Mais le vent doit passer, emportant tellement d'imprévu, apportant tellement de certitudes.
Je ne reste pas là, je sais que je n'aurai pas mieux, je sais que tout est dit. Message reçu : la photo m'est signifiante.

Et que fais-je maintenant ? J'accélère ! Je me mets au rythme des événements.
C'est un leurre de croire que tout est à l'arrêt, c'est exactement le contraire qui est en train de se passer. Les contraintes accélèrent le courant, comme le flux de la rivière qui passe dans un endroit plus étroit pour, au sortir, déboucher sur un nouveau paysage.

J'avance les échéances. J’annonce mon métier de coach !

Je me lance et j'agis, comme un coach.
Entrepreneur, je l'étais déjà, entrepreneur je le suis et, en conscience, je risque, j'ose, j’avance.

Mon métier de coach, rémunéré, se décline également dès le départ sous sa forme bénévole. Avec des pairs, nous participons à l’effort collectif pour venir en aide gracieusement aux personnes qui vont s’appuyer sur le coaching pour rebondir.

J’aime ce mot : grâce. Rendre grâce !
Cette grâce des nuages fins qui transpercent l’arc-en-ciel, cette grâce montante des couleurs translucides, cette présence lumineuse qui rayonne et qui anime le tout.

Au sein du changement bouleversant de lumière, je me sens tellement photographe et tellement coach à la fois. Tellement vivant ! Merci


Top